L'ostéopathie



L'ostéopathie, méthode thérapeutique fondée sur la manutention manuelle, vise à restaurer la mobilité articulaire. Elle s'applique en particulier aux problèmes fonctionnels tels que les maladies de la colonne vertébrale et l'arthrose, mais peut aussi être utilisé pour traiter les maux de tête et des étourdissements.

Présentation

L'ostéopathie est une médecine non conventionnelle essentiellement basée sur des techniques manuelles. Cette méthode thérapeutique, créée par Andrew Taylor Still, en 1874, est basé sur l'hypothèse que toute altération de la mobilité des articulations, des muscles, des ligaments ou des organes a des conséquences sur le fonctionnement global du corps et de l'état de santé des patients.

L'ostéopathe considère la personne toute entière et utilise ses mains pour recueillir les tensions et les déséquilibres par palpation et y remédier. Le traitement consiste en des techniques de pression et d'étirement, et la manipulation vertébrale et parfois le crâne. Les manipulations effectuées par un ostéopathe sont toujours effectuées en douceur et sans douleur.

Les fondements de l'ostéopathie

Un principe de l'ostéopathie est que l'équilibre de la structure osseuse assure le bon fonctionnement des systèmes nerveux, circulatoire et musculaire et peut rester en bonne santé. La pratique est également basée sur quatre concepts :

  1. - unité de l'être : toutes les parties du corps sont reliées entre elles
  2. - corrélation entre structure et fonction : un corps ne peut pas fonctionner correctement si sa configuration initiale n'est pas modifiée
  3. - rôle des artères : une vascularisation est essentielle pour le bon fonctionnement des organes
  4. - capacité à l'auto-guérison : le corps humain possède toutes les capacités d'adaptation et de défense nécessaires.

Différentes techniques

L'ostéopathe a diverses techniques pour rééquilibrer les structures articulaires et viscérales qui ont perdu leur mobilité. On distingue :

  • - les techniques structurelles, y compris les conjoints visés à la manipulation vertébrale
  • - les techniques appliquées aux tissus et des organes fonctionnels
  • - les techniques crâniennes.

L'ostéopathie crânienne, qui a été développée par William Garner Sutherland, est basée sur la palpation du crâne mais n'est pas une technique reconnue par tous les ostéopathes. En fait, les deux dernières techniques (et crânienne viscérale) sont très controversées et ne sont pas enseignées dans les écoles d'ostéopathie.

Que traite l'ostéopathie?

L'ostéopathie est une thérapie qui permettrait un traitement préventif et curatif des troubles fonctionnels de l'appareil locomoteur, neurologique, cardiovasculaire et gastro-intestinal, l'ORL, la tête et les voies génito-urinaires. Les avantages de cette méthode ne sont pas limitées à des troubles de la colonne vertébrale comme la sciatique, lumbago, torticolis ou de maladies du système musculo-squelettique comme l'arthrite ou les rhumatismes. Les ostéopathes s'occupent également des maux de tête et vertiges, l'anxiété, l'asthme ou des troubles du sommeil.

Cependant, cette médecine manuelle n'est pas adaptée pour des maladies graves, purement organiques ou accompagnées d'importantes conditions inflammatoires ou infectieuses.

Le statut de l'ostéopathie

La profession ostéopathique a été reconnue officiellement le 12 février 2002.
La loi 2002-303 du 4 Mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé reconnaît que l'ostéopathie et la chiropratique, dans l'article article 75, ne sont pas illégales en France.
Les décrets publiés au Journal Officiel du 27 mars 2007 permettent aux ostéopathes d'exercer leur activité de manière réglementée et peuvent être consultés en première intention.

L'ostéopathie est donc désormais admise en tant que médecine douce mais ne remplace pas les soins médicaux poussés (médicaments, chirurgie…).