L’importance de l’ergonomie

Travail au bureauMot peu employé, l’ergonomie se définit par l’étude de l’amélioration des conditions de travail de l’être humain. Son but est de satisfaire au mieux ces personnes, tant sur le plan physique que moral. L’ergonomie respectée ne peut être que particulièrement bénéfique, quant au rendement professionnel ou personnel de la population.

Côté anatomie, il faut savoir que la colonne vertébrale compte 24 vertèbres (séparées par les disques intervertébraux), le sacrum et le coccyx. Ces disques sont résistants aux chocs, ils possèdent un noyau gélatineux compressible.

Le dos se montre donc aussi puissant que ce qu’il peut être fragile. La colonne vertébrale, associée aux muscles et ligaments qui la soutiennent, nous protègent des aléas de la vie quotidienne.

Côté profil, la colonne vertébrale montre trois « virages » :

  • la lordose lombaire : Courbure creuse, appelé aussi courbure concave, au bas du dos
  • la cyphose dorsale : Courbure arrondie, dite convexe, en haut du dos
  • la lordose cervicale : Courbure creuse, concave, au niveau du cou.

Ces trois courbures, formant un S, se nomment « S physiologique ». Elles garantissent une certaine stabilité et mobilité de la colonne vertébrale.

Une mauvaise position assise ne peut qu’entraîner un « bon » mal de dos. En effet, le « S physiologique » de la colonne vertébrale se doit d’être continuellement et parfaitement respecté. Les surcharges et contraintes, causées par cette mauvaise posture, déclenchent donc des lésions, importantes ou non, des structures du dos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.