Analyse des différents dispositifs

Des solutions inefficaces

En position assise, devant un clavier, la colonne vertébrale est obligée de soutenir le poids des membres supérieurs et des épaules, ainsi que le "porte-à-faux" antérieur de cet ensemble. Le résultat inévitable est un effort important des muscles para-vertébraux et du dos, créant ainsi des points de compression (pivot de ce système de levier), au niveau des vertèbres.

De nombreux accessoires ergonomiques ont vu le jour pour corriger ces problèmes. Mais en général, ils n'offrent pas de solutions.

  • Le clavier dit ergonomique, cintré ou de forme bizarre est d'une esthétique souvent très discutable et il n'apporte rien au niveau du dos ou de la colonne vertébrale.

  • Le repose-poignet
      - intégré au clavier : il n'apporte aucun soutien des membres supérieurs, donc aucun effet positif sur la colonne vertébrale.
      - coussin en forme de boudin ½ cylindrique ou autre, en mousse ou en gel, améliore l’appui au niveau du pisiforme (os du poignet) rendant le contact plus agréable que le plan du bureau. Ils n’ont aucun effet positif au niveau de la colonne vertébrale.
    Ces deux dispositifs ne soutiennent en rien les membres supérieurs au niveau des bras et des épaules.
  • Le tiroir pour clavier : le pire de l’ergonomie pour le dos et la colonne vertébrale car il entraîne d'une part obligatoirement une attitude de cyphose dorsale (dos rond) et lombaire avec une hyper lordose compensatrice cervicale car trop bas par rapport au bureau et à l'écran, et aussi des spasmes et des tensions musculaires importantes des muscles vertébraux, cervicaux et dorsaux. Le tiroir est donc la première chose à supprimer sur un poste informatique.
  • Le siège ergonomique n'annule pas les forces gravitaires au niveau de la partie supérieure du tronc. Il améliore la position du bassin et crée un contre appui dorso-lombaire très intéressant mais ne soutient pas la partie supérieure du buste. Il est quand même indispensable d'avoir une bonne chaise à hauteur réglable.
    Le siège "à-genou-assis" est intéressant au niveau du bassin, mais entraîne des problèmes très importants au niveau des genoux et de la circulation sanguine.
    Le siège ergonomique est souvent très cher pour très peu d'effet positif sur la colonne cervicale et dorsale.

Conclusion

Après analyse des dispositifs existants et connus par notre équipe à ce jour, il n'existe rien d'adapté en ergonomie pour soulager la colonne vertébrale et le dos. Rien excepté le Vertebral Soft.